Après avoir dressé le profil type de l'emprunteur région par région, Empruntis.com a souhaité s’intéresser aux profils des emprunteurs célibataires qui sont de plus en plus nombreux en France et plus particulièrement aux femmes.

En comparant le portrait de ces femmes célibataires qui achètent un bien immobilier avec celui de leurs homologues masculins, Empruntis.com tire ici des conclusions surprenantes.

Premier constat, si on prend en compte la totalité des emprunteurs célibataires, seuls 30% sont des femmes.

Second constat, moins étonnant et qui confirme tous les chiffres déjà connus en France, les femmes qui effectuent un crédit immobilier disposent de revenus nets inférieurs de 25 % à ceux des hommes à 2 986 € contre 4 012 €. En outre, les célibataires empruntent en moyenne 2 ans après les couples, pour les hommes à 38 ans contre 36 ans et à 38 ans et 6 mois pour les femmes célibataires.

Autre élément intéressant les femmes disposent dans la grande majorité d’un plus gros apport que les hommes, de là à dire qu’elles sont plus « fourmis et économes » que ces messieurs… « L’idée reçue qui consiste à dire que les femmes sont les plus dépensières en prend néanmoins un coup » s’amuse Maël Bernier, directrice de la communication du groupe. « Cependant, elles disposent finalement d’une capacité financière moins élevée en raison de revenus plus faibles. » Ajoute-t-elle.

36 % de ces femmes célibataires qui souscrivent un crédit immobilier, ont également à charge un ou plusieurs enfants, contre 27 % pour les hommes.

Concernant les CSP, les femmes sont en grande majorité des employés (31 %), des cadres (22 %) et des fonctionnaires (21 %). Pour les hommes, la part des cadres est la plus importante (25 %), employés (24 %) et fonctionnaires (15 %).

Après ces observations générales, Empruntis.com s’est intéressé aux disparités régionales. En effet, selon les régions, l’âge des emprunteuses est différent.

C’est en Rhône-Alpes qu’elles sont les plus âgées, dépassant la barre des 40 ans contre 37 ans en Ile-de-France et sans surprise en Ile-de-France et à Paris qu’elles disposent des revenus les plus élevés passant quasiment du simple au double entre le Sud-Ouest, le Nord et Paris intra-muros. L’emprunt moyen féminin se situe en deçà des 120 000 € dans toutes les régions à l’exception des régions Méditerranée et Ile-de-France.

Nos biens immobiliers à vendre ou à louer

Donnez votre avis et commentez cet article