La hausse des tarifs des contrats automobile et habitation devrait se poursuivre en 2018. Impact du coût des sinistres ? Ou recherche de rentabilité ? Les observateurs sont partagés.

Comment vont Ă©voluer les tarifs des assurances en 2018 ?

Plus 2 % Ă  3 % pour l’automobile, plus 1 % Ă  2 % pour le logement… La tendance est Ă  nouveau Ă  la hausse, selon le cabinet spĂ©cialisĂ© Facts and Figures. Depuis 2009, le coĂ»t moyen de l’assurance habitation a augmentĂ© de 20 %. Celui de l’assurance auto de 10 %. « Des Ă©volutions normales, selon Cyrille Chartier-Kastler, fondateur de Facts and Figures. Les sociĂ©tĂ©s d’assurance ont perdu de l’argent dans les annĂ©es 2008-2009, en auto et en habitation. Elles reconstituent leurs marges pour investir. »

Qu’en est-il de l’assurance habitation ?

Elle est affectĂ©e par le dĂ©règlement climatique. « Le rĂ©chauffement entraĂ®ne une augmentation des sinistres, explique Cyrille Chartier-Kastler. Nous Ă©valuons le montant annuel Ă  1,2 milliard d’euros, contre 600 millions il y a une dizaine d’annĂ©es. »

De son cĂ´tĂ©, l’UFC-Que choisir dĂ©plore une Ă©volution très supĂ©rieure Ă  l’inflation : « L’assurance habitation Ă©tait autrefois un produit d’appel, analyse Matthieu Robin, chargĂ© de mission dans l’association. Le tarif Ă©tait destinĂ© Ă  attirer la clientèle pour lui proposer d’autres produits : assurance de tĂ©lĂ©phone portable, complĂ©mentaire santĂ©… Aujourd’hui, l’assurance habitation est redevenue une source de profit. »

Et l’assurance auto ?

La prise en charge et les soins aux victimes d’accident sont « de plus en plus coĂ»teux », indique Cyrille Chartier-Kastler. La rĂ©paration des vĂ©hicules est, elle aussi, plus onĂ©reuse : « Les voitures sont de plus en plus complexes, avec de l’Ă©lectronique embarquĂ©e et des composants de plus en plus sophistiquĂ©s. »

Quels conseils ?

Comparer les prix ! « La loi Hamon de 2014 facilite le changement d’assurance, souligne Matthieu Robin. Après la première annĂ©e de contrat, il est possible de rĂ©silier Ă  tout moment. Auparavant, il fallait le faire deux mois avant la date anniversaire. Il ne faut pas hĂ©siter Ă  faire jouer la concurrence. » D’autant que la fidĂ©litĂ© ne paie pas. « Nous avons des exemples de clients d’assurances, de longue date, qui paient plus cher leur cotisation habitation que des nouveaux adhĂ©rents… »

Nos biens immobiliers Ă  vendre ou Ă  louer

Donnez votre avis et commentez cet article