Trois questions à... Stéphane Arnaud, directeur du cabinet Bailly immobilier.

Trois questions Ă … StĂ©phane Arnaud, directeur du cabinet Bailly immobilier.

D’oĂą vient cette pĂ©nurie de logement type studio et T1 dans les agences immobilières ?

Les jeunes actifs sont nombreux Ă  La Roche-sur-Yon. Ils louent les biens intĂ©ressants et les gardent. Les Ă©tudiants, eux, arrivent entre juin et septembre, après la bataille. Depuis dix ans, les promoteurs n’ont pas construit suffisamment de studios et T1. Depuis la loi Pinel, l’investissement dans l’immobilier neuf permet de rĂ©duire les impĂ´ts. Mais les acheteurs privilĂ©gient les surfaces plus importantes et plus rentables pour eux.

Quelles sont les conséquences sur le marché ?

En tant qu’agence immobilière, on ne peut plus satisfaire la demande de logements Ă©tudiants. Nous sommes constamment en recherche de biens Ă  proposer Ă  la location.

Cette annĂ©e, on n’avait plus de logements type studio et T1 Ă  partir de la mi-juillet. Les jeunes se replient vers les colocations et les privĂ©s profitent de la situation pour proposer des logements chez l’habitant, loin de l’hyper-centre et pas toujours dĂ©cents. Les particuliers proposent alors des logements bien au-dessus des prix habituels. Dans mon agence, on ne prend pas ce genre de dossiers et on se bat contre ces particuliers qui profitent de la pĂ©nurie et perturbent le marchĂ©.

Quelles solutions peuvent être envisagées pour répondre à la demande ?

La ville est attractive mais si on veut garder les Ă©tudiants, il va falloir diversifier l’offre. Il y a une pĂ©nurie de locatifs mais pas de pĂ©nurie d’espace. La ville regorge de logements inoccupĂ©s, Ă  rĂ©nover. Les bureaux vides pourraient ĂŞtre rĂ©habilitĂ©s et devenir les logements de demain. On espère notamment une Ă©volution du Plan local d’urbanisme (PLU).

Pour l’instant, il impose de disposer d’une place de parking pour 60 m2 de surface au sol. Une disposition qui freine les investisseurs alors que les Ă©tudiants n’ont pas toujours besoin d’un parking : les transports en commun ou le vĂ©lo pourraient leur suffire.

Nos biens immobiliers Ă  vendre ou Ă  louer

Donnez votre avis et commentez cet article