Rennes. Les entrepôts et les biens de seconde main conservent une part importante de l'offre. L'offre de bureaux neufs devrait reprendre à partir de 2013.

Laurent Giboire, président de la Fnaim entreprises 35, a fait le point, jeudi, sur la santé de l’immobilier d’entreprises à Rennes et Rennes Métropole. « La reprise envisagée en 2011 a été au rendez-vous. Avec 85 000 m² de demandes placées, Rennes conforte sa place de grande métropole régionale et se positionne au 7e rang national dans l’immobilier de bureau« , analyse-t-il. Ce regain a concerné principalement les cessions d’immeubles récents ou à restructurer. Et Laurent Giboire de poursuivre : « Les investissements en locaux d’activités et en entrepôts restent toujours très liés à la reprise économique. L’année 2011 a cependant été marquée par une légère remontée des taux d’intérêts, mais aussi par une plus grande difficulté pour les investisseurs à obtenir les financements de leurs projets. »

Au total, 200 mouvements d’entreprises ont été recensés par la Fnaim. Les grands preneurs cette année sont encore les sociétés qui font des affaires dans les nouvelles technologies : Cap Gemini, Orange, Altran, etc. Déjà présentes sur le territoire, elles ont voulu étendre leur superficie. Les administrations font également partie des preneurs principaux (Pôle emploi). L’offre se stabilise à 110 000 m², avec une forte augmentation de l’offre de seconde main. Le taux de vacance du parc tertiaire de 6 % reste inchangé par rapport à l’année 2010.

Sur l’offre neuve, seuls 38 000 m² ont trouvé preneur cette année. L’offre immédiatement disponible s’est particulièrement réduite entre 2010 et 2011. Elle passe de 25 000 à 15 000 m². Cependant, le neuf reste un produit prisé par les entreprises, sensibles aux espaces de travail et aux immeubles BBC (bâtiment basse consommation). En 2012, l’offre livrable sera très réduite.

Elle représente 84 % de l’offre globale immédiatement disponible. Avec 75 000 m² en 2011, la Fnaim note une augmentation de 31 % par rapport à l’année précédente. Elle devrait se stabiliser cette année.

L’année 2011 est celle de la reprise pour les entrepôts de la métropole, avec 50 000 m² de demande placée (18 000 m² pour le neuf, 32 000 m² pour la seconde main). L’offre d’entrepôts est logiquement positionnée sur le sud et l’est de Rennes, à proximité des axes les plus fréquentés. La surface varie entre 2 000 m² et 30 000 m². Ces biens immobiliers connaissent une importante reprise sur les secteurs de la distribution. L’année 2011 aura été marquée par la totale commercialisation de la plateforme logistique de Torcé. La seconde main se maintient avec les entrepôts Socorege.

Les transactions des locaux d’activités représentent 65 000 m² (10 000 m² pour le neuf et 55 000 m² pour la seconde main). Après une excellente année 2010, l’année 2011 a connu un démarrage dynamique. C’est sur le second semestre que l’activité s’est dégradée. Et sur le dernier trimestre que le stock a considérablement augmenté. Certaines entreprises ont procédé à des réorganisations ou ont dû mettre la clé sous la porte. Les valeurs sont restées stables sur 2011 mais une légère baisse semble s’annoncer sur ce début d’année.

Nos biens immobiliers à vendre ou à louer

Donnez votre avis et commentez cet article