Ils augmentent, mais moins que l'inflation. Et dans certaines grandes villes, ils baissent. Bonne nouvellepour les locataires mais pas pour les loueurs.

Les loyers augmentent en France mais les bailleurs, les propriétaires, les agences immobilières estiment que c’est la crise. Et, statistiquement, ils ont raison…

D’après Clameurs, l’observatoire-référence en la matière, « le marché locatif privé s’enfonce dans la récession, affecté comme l’ensemble de l’économie immobilière ».

Depuis la crise et ses corollaires : chômage, perte de pouvoir d’achat… Sur les huit premiers mois de l’année, les loyers ont enregistré une hausse de 0,1 % alors que, dans le même temps, les prix à la consommation (l’inflation) augmentaient de 1 %. Et dans 40 % des villes de plus de 146 000 habitants que suit l’observatoire, les loyers baissent depuis le début de l’année.

Paris, Caen, Le Mans, Montpellier, Rennes, Lille, Nancy…

Pas folichon. Du moins pour ceux qui louent. La crise est toujours présente, scotchant les locataires dans leur appartement ou leur maison. Pas bon pour le marché.

Nos biens immobiliers à vendre ou à louer

Donnez votre avis et commentez cet article