Le Cosyad attire, chaque année, près d'un millier de visiteurs, qui veulent mieux vivre leur copropriété.

Trois questions à…Vincent Lainé, président de l’Unis Bretagne (Union des syndicats de l’immobilier).

90 % des copropriétés sont gérées par des syndics professionnels, 10 % par des propriétaires bénévoles. Mais que l’on soit géré par un syndic ou non, ce salon permet de mieux cerner les règles de la copropriété et de rencontrer les professionnels. Pendant deux jours [hier et aujourd’hui], les 57 exposants du salon accueillent les visiteurs et répondent à leurs questions sur tous les sujets liés à la copropriété : nettoyage, ravalement, ascenseur, paysagiste, chauffagiste, assureurs…

En effet, mais il faut avoir à l’esprit que la rénovation permet de donner de la valeur à un immeuble, en particulier d’un point de vue énergétique. Si ces travaux ne sont pas faits, le patrimoine se déprécie. Et puis nous présenterons les aides financières possibles, comme l’écoprêt à taux zéro qui peut désormais être accordé collectivement, sans plafond de ressources, selon le décret paru l’été dernier. Et des aides complémentaires existent à l’échelle de Rennes métropole.

C’est le thème d’une conférence prévue mercredi, animée par l’association Cité et médiation, qui travaille localement à renouer les fils du dialogue, sur un terrain neutre. Car bien souvent l’action du syndic reste limitée quand les copropriétaires ne parviennent pas à s’entendre. Les bénévoles médiateurs interviennent pour résoudre les conflits, dans un cadre moins formel.

Jeudi 26 novembre, 12e édition du Cosyad, à la halle Martenot, place des Lices à Rennes, le rendez-vous des professionnels de la copropriété, de 11 h à 19 h. 57 exposants et des conférences. Ouvert à tous. A 16 h 30 : Loi Macron, quels impacts pour vous, copropriétaires ?

Nos biens immobiliers à vendre ou à louer

Donnez votre avis et commentez cet article