« Face à un paysage complexe de dispositifs et de structures d’accompagnement à la rénovation, l’État a souhaité simplifier le parcours des particuliers en instaurant des guichets uniques, indique Sophie Pouymayou, directrice de l’Adil 35. Aujourd'hui, la porte d’entrée se situe au niveau des collectivités. »

Sur le territoire de Rennes Métropole, le parcours commence chez écoTravo, que ce soit pour la maison individuelle ou le collectif en copropriété. Le conseil est gratuit. La démarche commence par un diagnostic énergétique gratuit et sans conditions de ressources. Les ménages sont orientés vers les conseillers de l’Alec qui travaillent en réseau avec d’autres structures spécialisées dans tous les aspects de la rénovation thermique. Que ce soit d’ordre financier et juridique (Adil), mais aussi technique (Espace info énergie, maîtres d’œuvre, bureau d’études référencés…).

Le premier niveau de diagnostic peut être approfondi par un audit plus poussé à l’issue duquel trois scenarii sont proposés aux propriétaires : Un projet de base calé sur les attentes initiales, un second qui propose de relever le niveau de performance énergétique de 40 % et un troisième qui vise le label BBC Rénovation (BBC signifiant « Bâtiment Basse Consommation énergétique »). Les ménages peuvent bénéficier d’aides allant de 8 000 à 15 000 € selon leur niveau de revenus.

Cette démarche en entonnoir permet d’affiner le projet et de mobiliser le potentiel des aides existantes. De cette façon, les futurs maîtres d’ouvrage deviennent acteurs de leur projet car en possession de tous les éléments de décision, y compris les plans de financement complets. Cet accompagnement poussé est également envisageable pour les copropriétés. En ratifiant son plan climat, Rennes Métropole vise la rénovation de 33 000 logements en copropriété et a débloqué 30 millions d’euros pour y parvenir d’ici 2024.

Les aides et dispositifs d’accompagnement

Pour accompagner la réalisation de ces objectifs ambitieux de rénovation énergétique des logements, un ensemble de mesures incitatives et d’accompagnement a été mis en place :

L’Ademe a édité un document très complet détaillant tous ces dispositifs, téléchargeable sur son site.
Certaines de ces aides sont soumises au principe de l’éco-conditionnalité, c’est-à-dire à la nécessaire réalisation des travaux par un artisan ou des professionnels qualifiés « RGE » (Reconnu Garant de l’Environnement).

 

Source : Supplément Immobilier Ouest-France Juin 2020 – Anne-Élisabeth BERTUCCI

Nos biens immobiliers à vendre ou à louer

Donnez votre avis et commentez cet article