Afin de réduire de 20% la consommation énergétique de la France d'ici 2020 (objectif du Grenelle de l'environnement), la construction optimisée de logement et surtout de maisons individuelles (60% des constructions annuelles de logements en France) est primordiale.

En effet, le secteur du bâtiment étant le plus énergivore, c’est ici qu’une partie de l’avenir énergétique de la France se joue.

De la RT 2012 à la RT 2020 : quelles évolutions en attendre ?

Actuellement, la réglementation thermique des constructions neuves de maisons individuelles est la RT2012, mais celle-ci laissera sa place en 2020 à une nouvelle réglementation thermique. Celle-ci doit pouvoir répondre aux problématiques d’énergie renouvelable et de diminution des GES (Gaz à effet de serre) pour tout le cycle de vie de la maison.

Les normes de la RT 2020 sont très précises :

Alors que la RT2012 se concentre sur les aspects thermiques et sur l’isolation du logement, la RT 2020 ajoute la production d’énergie et l’empreinte environnementale du foyer à ses critères. Les normes de la réglementation thermique 2020 vont inciter les artisans du bâtiment à faire le choix de matériaux plus écologiques (comme le bois, la ouate de cellulose pour l’isolation, etc.).

La future norme RT2020 : objectif BEPOS

Ainsi le but de la réglementation 2020 sera l’amélioration de la performance environnementale du bâtiment dans son ensemble : ressources, déchets, air, eau, énergie grise, empreinte carbone, etc. De plus, le cycle de vie des matériaux, les conditions de fabrication des équipements sont également pris en compte dans un souci de protection de l’environnement.

L’objectif de la future RT2020 est d’atteindre le concept d’énergie postive, le BePOS (Bâtiment à énergie positive), où la maison doit pouvoir produire davantage d’énergie qu’elle n’en consomme.

Nos biens immobiliers à vendre ou à louer

Donnez votre avis et commentez cet article