Depuis quelques semaines, les aides personnalisées au logement (APL) sont sur le devant de la scène médiatique française. Et pour cause, le gouvernement a annoncé leur baisse à hauteur de 5 € par mois à partir du mois d’octobre. Retour sur ce dispositif que perçoivent de nombreux français.

L’APL, qu’est-ce que c’est ?

Créée en 1977, l’APL est une aide financière versée chaque mois. Elle a été pensée pour dynamiser l’accès au logement pour les ménages les plus modestes.

Aujourd’hui, elle concerne plus de 6,5 millions de bénéficiaires (20% des ménages français), dont la majorité sont des étudiants (800 000).

Le dispositif des APL coûte plus de 17,7 milliards d’euros au gouvernement chaque année.

Le montant de l’aide est calculé par rapport au revenu du ménage mais également en fonction du loyer. Chaque 1er janvier, le montant versé est réévalué. Le montant maximal pour un ménage composé d’une personne seule est de :

Comment devenir bénéficiaire de l’APL

Pour être bénéficiaire de l’aide personnalisée au logement, il faut effectuer une demande auprès de la caisse d’allocations familiales (CAF). Il est également possible d’effectuer une simulation afin d’estimer le montant que vous pourrez toucher.

Pour bénéficier des APL, le logement doit être conventionné. C’est à dire que le propriétaire-bailleur doit avoir conclu une convention avec l’Etat qui l’engage à respecter le niveau des loyers.

Il existe 2 possibilités pour percevoir les APL, soit le locataire les reçois directement sur son compte, soit c’est le propriétaire qui les reçoit et les déduit ensuite du loyer.

Si vous voulez en savoir plus sur la baisse de 5 € des APL annoncée par le gouvernement, vous pouvez consulter notre article concernant ce sujet.

Nos biens immobiliers à vendre ou à louer

Donnez votre avis et commentez cet article