Une maison avec piscine : un rêve accessible pour un nombre croissant de Français. On y vit les meilleurs moments de l’été, entre baignades en famille, séances de farniente sur le transat ou barbecue entre amis. Alors, quels sont les avantages d’une maison équipée d’une piscine ? Existe-t-il des inconvénients ? On fait le point.

Les avantages d’avoir une piscine privée

Bien-être à domicile

La piscine est un équipement qui assure le bien-être de ses propriétaires. Quand le thermomètre grimpe, quel plaisir de se rafraîchir dans l’intimité de son jardin ! Propice à la pratique sportive, elle invite tant à la natation qu’à une session d’aquagym.

Une piscine offre aussi un cadre privilégié pour se relaxer en toute quiétude. Une baignade, un transat et une boisson : voilà les ingrédients d’une après-midi de détente réussie.

Loisirs pour toute la famille et convivialité assurée

Plus besoin de sortir affronter la chaleur estivale pour occuper les enfants. Les parents peuvent surveiller les jeux aquatiques de leur tribu. Seul bémol : il faudra sans doute prévoir le goûter pour des invités supplémentaires… Week-ends en famille, soirées entre amis : ces moments deviennent plus ludiques autour d’une piscine ! Ce lieu apporte une touche conviviale et exclusive aux dîners les plus classiques.

Un extérieur plus séduisant

Un bassin privé n’est pas seulement un atout loisir : il rehausse l’esthétique d’un jardin, le rend désirable et unique. De ce fait, la valeur immobilière d’une maison augmente. Ce type de bien est recherché, ce qui facilite sa location ou sa vente.

Les inconvénients d’avoir une piscine

Posséder une piscine privée ne comporte pas que des avantages. Il convient de connaître les contraintes de cet équipement :

Un coût d’installation important

Bâtir un bassin enterré dans son jardin réclame un budget conséquent. De plus, ce genre de projet est possible uniquement sur un terrain piscinable. Un professionnel vérifiera cet élément et estimera le montant de l’opération.

À noter : la piscine semi-enterrée limite les travaux et leur prix. Une solution intermédiaire à étudier également !

Le respect de la réglementation

Ensuite, direction la mairie pour obtenir l’autorisation de commencer le chantier. Déclaration préalable ou permis de construire ? La démarche dépend du type et de la surface de bassin souhaité.

La réglementation impose aussi l’installation d’un dispositif anti-noyade. Cette mesure s’applique aux piscines enterrées et semi-enterrées. Il s’agit de sécuriser les lieux, particulièrement pour les jeunes enfants, avec au moins l’un de ces moyens :

Des impôts et des taxes

Une fois les travaux terminés, il faut régler la taxe d’aménagement et se préparer à l’augmentation de la taxe foncière. Les montants varient selon la commune où se situe l’équipement.

Un entretien constant et plutôt cher

L’heureux propriétaire d’un lieu de baignade doit l’entretenir en permanence :

Cette maintenance engendre des frais supplémentaires, tels que l’achat d’un robot de nettoyage, d’une bâche de protection…

Est-ce un bon investissement d’avoir une piscine chez soi ?

Un achat plaisir qui optimise l’habitat

Oui, une piscine privée bien pensée peut se révéler un bon investissement, malgré son lot de contraintes. Le coût de cet équipement sera compensé dans bien des cas :

Fréquence d’utilisation : se poser les bonnes questions

Plusieurs critères peuvent orienter son choix :

Répondre à ces questions définit la fréquence d’utilisation, donc l’intérêt de l’investissement.

Un plus pour la valeur immobilière

Il reste une certitude : la valeur ajoutée d’une piscine à une maison. Cette dernière gonfle souvent l’estimation immobilière d’un bien. Un élément à prendre à considération, surtout dans les régions côtières ou très ensoleillées.

Plus qu’un rêve, la piscine détient aussi bien une liste d’avantages que d’inconvénients. Laquelle va l’emporter ? Le choix final appartient désormais aux futurs acquéreurs !

Nos biens immobiliers à vendre ou à louer

Donnez votre avis et commentez cet article