Au moment d'acheter une maison, deux options s'offrent au futur propriétaire : payer comptant ou souscrire à un prêt immobilier. Dans 58 % des cas, la balance penche vers la seconde option. Seulement voilà... Qui dit crédit, dit mensualités de remboursement et surtout intérêts.

Bien négocier son crédit immobilier est donc une étape indispensable pour la réussite de son projet de vie. C’est à cet instant précis que le courtier immobilier entre en jeu. Maîtrisant les rouages du financement sur le bout des doigts, ce professionnel est en mesure d’obtenir le meilleur taux pour son client.

Qu’est-ce qu’un courtier immobilier ?

L’acquisition d’un appartement ou d’une maison est toujours un moment délicat. Premièrement, les sommes mises en jeu sont considérables. Selon notre baromètre de l’immobilier, il faut compter 2 133 €/m2 pour une maison et 3 922 €/m2 pour un appartement. Pour une résidence de 120 m2, la somme à débourser oscille ainsi entre 250 000 et 450 000 €. C’est un investissement qui est loin d’être anodin.

Deuxièmement, un emprunt est un engagement sur le long terme. Au moment où vous apposez votre signature en bas du contrat, vous acceptez que votre achat s’étale sur plus d’une décennie. Selon les derniers rapports, un crédit immobilier court généralement sur 18 ans et six mois. Imaginez si les mensualités ou les intérêts sont trop élevés…

Pour que cette acquisition se passe bien, le plus simple reste encore de solliciter un service de courtage immobilier. Servant d’intermédiaire entre les banques et les acheteurs, un courtier immobilier a à cœur de défendre les intérêts du futur propriétaire. Étant donné qu’il apporte un volume conséquent de clients aux banques, il dispose d’un levier de pression hors de portée du commun des mortels.

Profession libérale par excellence, le courtier immobilier peut toutefois décider de rejoindre une entreprise ou un réseau d’agences. Dans tous les cas, il conserve le même objectif : faire acheter ses clients à moindre coût.

Quelles sont les prestations offertes par un service de courtage ?

Plus qu’un négociateur, le courtier est d’abord un excellent analyste. Lors de la première rencontre avec son client, il prend le temps de cerner les attentes de ce dernier. À quel montant maximal peut s’élever l’emprunt ? Comment être sûr que le crédit permette à son signataire de profiter pleinement de l’existence ? Et surtout, comment obtenir le taux le plus bas ?

Au-travers d’une profonde analyse de la situation et des besoins de son client, le courtier immobilier peut le conseiller au mieux. Peut-être même ce dernier sera surpris d’apprendre qu’il n’est pas tenu de s’endetter… En effet, dans le cadre d’un service de courtage, certaines aides mises à disposition par l’État sont sollicitées. Comme exemples, on peut notamment mentionner :

Une fois qu’il dispose d’une vision claire de la situation, le courtier peut déployer une autre facette de son talent. Rat de bibliothèque, il sait exactement comment constituer un dossier qui n’a que peu de chances d’être rejeté. Dès que ce dernier est prêt, il peut enfiler sa casquette de négociateur. Il est temps pour lui d’aller à l’avant de différents établissements financiers.

Quels sont les avantages à faire appel à un courtier ?

Avec un service de courtage, au moment où une demande de crédit est déposée, le mandataire est sûr que son dossier est complet et valide. Pas de craintes d’être rappelé par la banque pour rajouter de pièces. Plus besoin de stresser en se demandant si les conseillers clients ne trouveront pas à redire.

Un autre avantage, c’est que la réponse vous sera remise plus rapidement. Étant donné qu’il a ses entrées dans le milieu, le courtier est susceptible d’obtenir plus rapidement un compromis de vente.

Pour l’acheteur, cela ne signifie qu’une chose : son acquisition de maison lui prendra moins de temps que prévu. Par ailleurs, le client n’aura pas à faire lui-même le tour des banques. Il pourra donc se concentrer sur son activité pendant que le courtier cherche un emprunt avantageux. Encore un point en plus pour le courtier.

Impossible de lister les bienfaits du courtage sans aborder la question des finances. Avant toute chose, il convient de lever le voile sur la rémunération du courtier. De façon générale, il est payé en fonction des résultats qu’il parvient à obtenir. Même s’il n’y a pas de tarifs fixes, la plupart des agents prélèvent 1 % de l’emprunt obtenu.

Concrètement, si l’achat nécessite de prendre 200 000 € auprès d’une banque, le courtier percevra 2 000 € à titre de compensation individuelle.

À l’idée de rémunérer ce professionnel, il n’est pas rare que certains particuliers fassent la moue. De prime abord, ils ont l’impression que l’acquisition de leur appartement leur revient plus cher. Ce n’est pas le cas.

Primo, faire appel à un courtier décharge le propriétaire du paiement des frais de dossier. S’élevant à 1 %, ils sont donc un substitut parfait pour le salaire de l’intermédiaire. En d’autres termes, votre enveloppe globale ne bouge pas. Mieux encore… Elle décroît. En effet, le courtier est capable d’obtenir des taux bien plus bas que ceux affichés publiquement. Pour les acquéreurs au petit budget, c’est ainsi une véritable aubaine financière à ne pas rater.

Acheter une maison n’a pas à être un chemin de croix. Pour que tout se passe bien, faites appel à l’expertise d’un service de courtage. Par ce simple geste, vous économiserez du temps, de l’argent et gagnerez en sérénité d’esprit.

Nos biens immobiliers à vendre ou à louer

Donnez votre avis et commentez cet article