Cette aide au logement est accordée aux jeunes pour une durée maximale de trois ans, contre 18 mois auparavant.

Une aide au logement pour les jeunes

De nombreuses aides au logement existent pour les moins de 30 ans : le financement gratuit du dépôt de garantie jusqu’à 500 € avec l’avance Loca-Pass ; la sécurisation du paiement des loyers avec la garantie Loca-Pass ou même la prise en charge des dépenses liées à une mutation professionnelle avec l’aide Mobili-Pass.

Moins connue, Mobili-Jeune aide les jeunes en formation en alternance à payer leur loyer.

Qui peut en bénéficier ?

À noter que les mineurs en alternance peuvent aussi bénéficier de l’aide. Dans ce cas, le bail doit être signé par les parents ou le représentant légal. Ça fonctionne que l’on soit locataire, colocataire ou même sous-locataire, pourvu que le logement (vide ou meublé) soit loué dans le cadre de la formation. En revanche, vous ne pourrez pas prétendre à Mobili-Jeune dans le cas d’un emploi saisonnier ou un emploi intérimaire.

Le montant de l’aide

Mobili-Jeune est versée sous forme de subvention plafonnée à 100 € maximum par mois, avec un minimum de 10 €, déduction faite des aides au logement de la Caf (Caisses d’allocations familiales) justifiée ou évaluée.

Le jeune en alternance qui perçoit moins de 61 % du montant du smic (soit moins de 881,68 € brut) peut prétendre à une aide totale de 1 800 € (soit 18 échéances) ; 1 200 € entre 61 et 80 % du smic (jusqu’à 1 156,30 € brut) et 600 €, soit six échéances au-delà.

Pour les conventions de subvention signées depuis le 2 janvier, l’aide est versée pour une durée maximale de trois ans. En bonus, Mobili-Jeune peut se cumuler avec les aides Loca-Pass ou encore Mobili-Pass.

Les modalités

La subvention est accordée de façon systématique dès lors que toutes les conditions d’attribution sont remplies.

Toutefois, la demande doit être déposée dans les six mois maxi après le début de la formation en alternance.

Les prévoyants ont aussi la possibilité de faire leur demande trois mois avant le démarrage des cours.

Le dossier est à envoyer à l’un des organismes du dispositif Action Logement, ex 1 % Logement (www.actionlogement.fr). Généralement, l’absence de réponse huit jours après la réception du dossier signifie que la subvention est validée.

Le versement

Il se fait par avance à chaque début de trimestre et correspond à trois mois de subvention.

À chaque fin de trimestre, le locataire doit fournir la preuve que les loyers ont bien été payés.

Sans l’envoi des quittances, pas de nouveau versement.

Source : Sébastien Jensonny, Ouest-France

Nos biens immobiliers à vendre ou à louer

Donnez votre avis et commentez cet article