Avec la fin annoncée du chauffage au fioul et au charbon et la hausse significative des prix du gaz et de l'électricité, le poêle à bois pourrait être une alternative intéressante pour votre foyer. Qu'il soit à bûches ou à granulés, chacun présente un certain nombre d'avantages et d'inconvénients mais restent tous deux, une réelle alternative aux énergies traditionnelles. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur les poêles à bois avec Ouest France Immo.

Poêle à bûches ou poêle à granulés (pellets) ?


Crédit photos : Turbo Fonte /  Aasgard

Choisir entre un poêle à bûches ou un poêle à pellets peut s’avérer être un choix difficile. En effet, tous deux présentent un certain nombre d’avantages non négligeables, mais possèdent aussi quelques inconvénients.

Au niveau du confort d’utilisation, le poêle à granules s’avère plus pratique grâce à son autonomie d’environ 24 h. Son réservoir permet une alimentation constante du poêle sans avoir besoin d’intervenir physiquement, contrairement au poêle à bûches qui nécessite un rechargement en bois régulier afin d’entretenir la flamme. L’allumage lui aussi est plus contraignant avec un poêle à bûches qui nécessite une intervention manuelle et un certain temps d’allumage contre un poêle à pellets qui ne nécessite aucune présence surtout grâce à la possibilité de programmer l’appareil.

À cause de ses différents composants électroniques (bougies d’allumage, moteurs, etc.), le poêle à granules est plus sujet aux pannes ponctuelles que son homologue à bûches. Cela se traduit notamment par une durée de garantie plus faible pour le premier. En revanche, vous bénéficiez généralement d’une meilleure répartition de la chaleur dans votre logement ainsi que d’une meilleure régulation de celle-ci avec un poêle à pellets grâce à son système de soufflerie et sa sonde. Il sera donc plus indiqué pour le chauffage de votre maison que le poêle à bûche qui constituera une meilleure option de chauffage d’appoint avec une chaleur plus enveloppante à proximité du poêle.

Le bruit est un autre critère à prendre en compte avant l’achat d’un poêle. Alors qu’un poêle à bûche est totalement silencieux (à l’exception du bruit du bois qui crépite), un poêle à granulés peut s’avérer plus bruyant. Sans pour autant créer un brouhaha incessant, il y a plusieurs facteurs de bruit à prendre en compte comme la soufflerie ou la chute des granulés. Cependant, de plus en plus de modèles sont pensés pour être silencieux.

En ce qui concerne l’entretien, les deux modèles sont soumis aux mêmes conditions de ramonage, c’est-à-dire généralement deux fois par an. Ils sont aussi soumis à des conditions d’entretien journalier. En revanche, l’entretien d’un poêle à granulé est relativement rapide et est beaucoup moins salissant, car il produit beaucoup moins de cendre que le poêle à bûches. À noter que le poêle à granulés nécessite un entretien exceptionnel annuel afin de conserver les performances de l’appareil.

Enfin, un poêle à bois offre une meilleure indépendance énergétique puisqu’il ne nécessite aucune dépendance au réseau électrique. De plus, le bois n’est pas normé comme le sont les pellets et peut donc être directement produit par le propriétaire du poêle. Le prix du combustible au kWh est également plus intéressante pour le bois que pour les granulés. Pourtant, il convient de nuancer un peu cette affirmation. En effet, le poêle à granulés permet de mieux réguler la température dans le logement et de continuer à chauffer même en l’absence des propriétaires. En outre, son caractère automatique évite d’avoir recours à une autre énergie (plus coûteuse) pour compenser les moments d’inactivités du poêle.

 

Et pourquoi pas un poêle mixte ?

Crédit photo : Leroy Merlin

Si chaque option présente son lot d’avantages et d’inconvénients, vous pourriez donc être tenté par l’acquisition d’un poêle mixte afin de tirer avantage des deux méthodes.

Comment fonctionne un tel appareil ?

Le poêle mixte (ou hybride) est constitué d’une seule chambre de combustion pour le bois et les granulés. Grâce à une sonde, il détecte automatiquement de quel combustible il s’agit. L’allumage en mode granulé s’effectue de la même façon que pour un poêle à pellets classique. Pour le mode bois, il peut s’effectuer de manière manuelle ou être amorcée automatiquement avec les granulés.

Autre avantage, la continuité du chauffage peut être assurée automatiquement par les pellets lorsque la combustion par bûche est terminée et que vous n’êtes pas présent pour alimenter votre poêle.

Le poêle hybride permet alors de profiter des avantages des deux modes de combustibles à la fois. Toutefois, il est plus coûteux à l’achat que ces deux homologues. Il faudra donc privilégier au maximum l’utilisation de bûches afin de rentabiliser l’appareil. De plus, il est plus imposant que les deux autres modèles et requiert de réfléchir au stockage des deux combustibles en amont.

 

Puis-je bénéficier de MaPrimeRénov’ pour l’achat d’un poêle ?

MaPrimeRénov’ est un dispositif d’aide au financement de vos travaux de rénovation énergétiques. Équiper son logement d’un poêle à bois ou à granulés entre bien dans la catégorie des travaux éligibles au dispositif. Le montant de l’aide sera calculé en fonction de deux critères : les revenus du ménage et le gain écologique que vont engendrer les travaux. MaPrimeRénov’ doit être demandée avant le début des travaux et ne sera versée qu’une fois les travaux réalisés. Tous les propriétaires et copropriétaires peuvent en bénéficier, occupants comme bailleurs depuis le 1er juillet 2021, sous conditions.

Le décret n° 2021-1938 du 30 décembre 2021 a introduit quelques évolutions dans ces conditions qui s’appliquent depuis le 1er janvier 2022 :

Le dispositif s’est ouvert aux propriétaires bailleurs depuis le 1er juillet 2021, également sous un certain nombre de conditions particulières :

Notez également que le recours à un professionnel certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement) Qualibois est obligatoire tant pour l’achat que pour la pose du poêle.

En plus de l’aide MaPrimeRénov’ s’ajoutent d’autres dispositifs permettant d’alléger sa facture tel que les Certificats d’Économies d’Énergie ou CEE, la TVA à 5.5% ou encore l’Éco Prêt à Taux Zéro. Depuis le 1er janvier 2022, « France Rénov »  simplifie et centralise les démarches, services et aides dans le domaine de la rénovation.

Nos biens immobiliers à vendre ou à louer

Donnez votre avis et commentez cet article