Préparer sa retraite doit se faire dès les premières années de carrière. Il est conseillé de diversifier ses actifs et investir dans l'immobilier neuf est un incontournable. Cela présente de nombreux avantages, même s'il y a quelques règles à respecter pour sécuriser son investissement.

Pourquoi investir dans l’immobilier pour sa retraite ?

Se constituer un patrimoine immobilier est une valeur sûre pour préparer un projet de vie à long terme. Dans le cas d’un investissement locatif, il y a plusieurs avantages :

Les revenus locatifs peuvent compenser en grande partie les échéances de prêt. Par ailleurs, les intérêts peuvent être déduits des revenus déclarés aux impôts. L’idéal est de prévoir une fin de remboursement avant votre départ à la retraite, ce qui vous permettra de compléter vos revenus. Cela peut compenser la baisse constatée entre un salaire et une pension de retraite. Par la suite, le logement neuf peut être revendu pour financer un autre projet, transmis à ses enfants, ou bien utilisé comme résidence principale lorsque les besoins concernant le logement changent. De plus l’immobilier, dans certaines zones à fort développement économique, peut prendre beaucoup de valeur en quelques années. La rentabilité est donc quasiment assurée.

L’immobilier neuf présente-t-il plus d’avantages que l’ancien ?

En termes de construction, l’immobilier neuf présente des qualités indéniables puisqu’il demande généralement moins de travaux pour être habitable. Vous pouvez commander des revêtements de sol durables et mettre d’emblée la maison, ou l’appartement, aux dernières normes d’isolation et de consommation énergétique. De plus, les logements neufs présentent moins de risques de défauts cachés. La construction est également assurée contre les malfaçons.

Les avantages fiscaux du neuf sont aussi à prendre en compte. Deux dispositifs existent actuellement : la loi Pinel et la loi Censi-Bouvard.

La loi Pinel offre une réduction d’impôt progressive, selon la durée de la location, allant jusqu’à 21 % du prix d’achat pour une location de 12 ans. Cet avantage est cependant limité à 300 000 euros par an et 5500 euros par mètre carré.

La loi Censi-Bouvard concerne les programmes immobiliers de résidences services séniors ou étudiantes. Elle correspond à 11 % du prix d’acquisition du bien immobilier, additionnant le prix d’achat de l’appartement et les frais de notaire, ainsi que la récupération de la TVA à 20 %.

 

Sécuriser son investissement immobilier neuf

La pierre est reconnue comme un élément indispensable du portefeuille d’investissement à long terme. C’est aussi quelque chose qui fait peur à de nombreuses personnes : loyers impayés, accidents domestiques, travaux coûteux, sont autant d’éléments qui peuvent diminuer considérablement votre rente. Cependant, la loi est de votre côté. Lors d’un achat neuf, ou en VEFA (Vente en État Futur d’Achèvement), vous bénéficiez de plusieurs garanties sur la qualité travaux réalisés.

Les garanties concernant la construction

 

Les garanties contre les impayés

La hantise des propriétaires est bien le locataire qui ne paye pas son loyer. Pour éviter cela il existe deux dispositifs. La garantie VISALE d’Action Logement vous permet d’être indemnisé jusqu’à 36 mois de loyer en cas d’impayé. Pour cela, le logement neuf et le locataire doivent répondre à certains critères. La Garantie Loyers Impayés, ou GLI, est une assurance privée à laquelle vous pouvez souscrire pour palier les défauts de paiements. Les garanties de carence, ou de vacance locative, vous assurent un loyer même entre deux locations si le nouveau locataire se fait attendre. Ces assurances vous garantissent une rentabilité de votre investissement et leur prix peut être déduit des revenus locatifs déclarés aux impôts.

Les garanties contre les dégradations du bien

Investir dans le neuf fait aussi peur à certains à cause des mauvaises surprises que l’on découvre parfois après le départ des locataires. Pour éviter cela, il faut à tout prix respecter les règles dès le début. Faire un état des lieux d’entrée et de sortie pour chaque locataire est primordial. C’est le seul document que vous pourrez opposer en cas de litige, ou de demande d’indemnisation. Demander un dépôt de garantie vous permettra de couvrir certains frais en cas de dégradations. De plus, le logement doit être assuré. Il est conseillé de demander un document certifiant que l’appartement ou la maison, est assuré au moment de la signature du bail. Si le locataire n’est pas en mesure de le fournir, vous avez deux solutions. La première est de refuser la signature, cependant cela fait perdre du temps et de l’énergie avant de retrouver un autre candidat. La deuxième est d’assurer vous-même votre logement neuf et d’imputer les frais au locataire comme l’une des charges locatives.

L’investissement locatif est donc une solution très intéressante et bien sécurisée pour palier une perte de revenu à la retraite. Pensez-y tôt afin d’avoir un, ou plusieurs appartements complètement financés au moment du départ et profiter ainsi d’une rente supplémentaire.

Nos biens immobiliers à vendre ou à louer

Donnez votre avis et commentez cet article